Fouillez-tout.com (MC)


 

 

 Chroniques précédentes

 
· 

C'est bientôt la fête des Mamans !

· 

C'est la fête nationale !

· 

 

La Romance du Vin

Csurlatele

 


Chroniques précédentes
  Travelocity.ca en francais

Pélagie-le-Charest; le séparatiste défusionniste


Si je vous entends bien, cher Monsieur Pélagie, il faut nous méfier de l'agenda caché des péquistes, les méchants séparatristes pour qui un vote équivaudrait à dire oui à un référendum, alors que ce que vous prônez, vous, c'est la Santé, la Santé et encore la Santé…Ad nauseam ! Et l'adoption, si vous êtes élu, d'une loi cadre permettant aux citoyens des villes fusionnées par la force d'un parlement légitimement élu, les riches comme les pauvres, de faire marche arrière et de défusionner. Ainsi, Une Île une Ville deviendrait, Des Villes sur l'Île… Je comprends que votre but n'est que l'application suprême de la démocratie et que les promesses de défusion faites l'année dernière à votre électorat captif majoritairement anglophone doivent être tenues. Que dirait votre patron, à Ottawa, d'un futur Premier ministre provincial qui ne tiendrait pas ses promesses ?
Par contre, si vous permettez un jour la séparation ou le démantèlement des villes, après référendum, ne deviendrez-vous pas ce que justement vous reprochez à votre principal opposant : un maudit séparatiste ?

Séparer une ville après une consultation populaire n'est-ce pas la même chose que de promettre un référendum National pour sortir le Québec du Canada ? Où est la différence, sinon que votre préoccupation à vous c'est la santé de l'individu alors que celle de votre opposant principal, c'est la santé de la Nation ?

Et s'il vous prenait l'idée de ne pas honorer la parole donnée, vos amis du West Island seraient sûrement peinés de voter pour un autre parti, comme pour l'ADQ qui, selon l'équation intégrale et différentielle que vous avez élaborée avec les génies de votre parti, n'est dans les faits qu'un vote gaspillé allant inévitablement au PQ!

ADQ = PQ…


Je vous propose donc, pour ma part, de faire un rapprochement infinitésimal à cheval sur la loi sur la relativité restreinte d'Einstein et de l'électorat où la formule PLQ = ½ PQ - ADQ/ M2 + E, M2 étant la masse critique au carré de 95 % de tous les électeurs anglophones, E étant égal à 85 % du fameux vote ethnique parizéen de 1995 composé de 100% des électeurs de la communauté ellénique et de 101% des électeurs de la Petite Italie

Non, merci! Ça se dit bien !

Lorsque les instances communautaires incitent leurs concitoyens à voter massivement du bon bord, n'appelle-t-on pas cela un vote ethnique ? Lorsque la majorité des anglophones votent pour votre parti, n'est-ce pas un votre linguistique ?

Monsieur Jacques Parizeau a été floué sur la place publique pour les propos qu'il a tenu précédemment… Alors qu'il aurait dû dire, au lendemain du référendum de 1995, les fédéralistes québécois ont remporté le référendum grâce à l'argent, au vote linguistique anglophone et au vote ethnique… Cheers!

Je me souviens...

Mais est-ce vraiment un raisonnement qui tient la route, Monsieur Charest, lorsque l'on considère que 65 % du vote francophone aurait été suffisant pour donner une majorité simple de 50 % plus un aux québécois?… Une majorité qui aurait été reconnue partout sur la planète sauf au Canada de Jean Chrétien où la majorité est la fraction indéterminée d'une faction déterminée. De plus, grâce à notre bon Jean, le Québec a fait un bond démographique important dans les semaines précédant le référendum de 1995 avec l'ajout d'environ 15,000 nouveau Canadians légalement constitués avec le droit de vote pour faire pencher la balance, alors que d'habitude notre gouvernement central se traîne les pieds et ne distribue ces certificats cadeaux nationaux qu'au compte-goutte ! Cela en dit long sur notre belle démocratie et sur la fierté que nous confère votre citoyenneté toute canadienne!… Ô Canada ! Mais est-ce vraiment la terre de nos aïeux, Monsieur Pélagie-le-Charest ? Lorsque l'on pose la question à vos concitoyens de Westmount, ils ne savent que répondre : What you say ?

Vous avez absolument raison, mon ami Pélagie, ce ne sont pas les ethniques que Monsieur Parizeau aurait dû blâmer le soir du deuxième référendum sur la Souveraineté, ce sont plutôt les francophones frileux dits de souche qui, eux, sont la véritable cause de votre victoire référendaire de 1995 et qui ont collaboré corps et âme avec vous. Arrêtons de blâmer les allophones et félicitons plutôt les francophones ! Ils le méritent bien !

D'ailleurs, je dois me confesser et me libérer d'un lourd secret… Je suis moi-même un peu coupable. Ma femme est allophone; lorsque le téléphone sonne à la maison, elle répond toujours Allô…!

 

Pélagie-le-Charest, l'Aptonyme de Jean Charest, qui lui convient exactement et qui vient de la rencontre de son nom et du métier qu'il exerce dans le folklore politique québécois...

Pour tout savoir sur l'Aptonyme, n'hésitez pas à visiter le site de M André Bougaieff, professeur du département de Français de l'Université du Québec à Trois-Rivières.



Par Alain Bellemare

 

Dr Fouyot
recommande...



La Romance du Vin Vignoble



Villa D'Orta



Les chansons de Sabrina Sabotage



Hélène Léveillée Artiste Peintre



La Romance du Vin Vignoble



Porte ouverte sur la francophonie


MP3    Vidéo    Images    Cotes boursires
Fouillez ...vous trouverez!
Cartes de souhaits dans Fouillez-tout        tout le web


Accueil   •   Ajoutez (modifiez) votre site!   •   Hébergez Fouillez-Tout sur votre site   •   Recommandez Fouillez-Tout
 À propos de Fouillez-Tout   •   Annoncez sur Fouillez-Tout   •   Ajoutez Fouillez-Tout   •   Contactez-nous  


Tous droits réservés.